Skip to content

Comment dois-je vous appeler ?

Pour connaître les nouvelles de notre réseau, abonnez-vous à la newsletter qui déride !

Comment dois-je vous appeler ?

Voilà une question que je me pose souvent au sujet de ces personnes… destinataires ou non des services proposés par les professionnels du réseau Agréâge.

Senior, personne âgée, le troisième voire quatrième âge, ainés, aidés, en perte d’autonomie… Les appellations et périphrases sont nombreuses pour désigner ceux qui si sont jeunes depuis plus longtemps que les autres, selon le bon mot de Geluck. 

De qui parlons-nous ?

C’est toute la question… car il ne s’agit pas tant d’âge que de situation ou même d’histoire de vie.

Sexagénaire, septuagénaire, octogénaire, nonagénaire et centenaire, cette classification mathématique serait bien pratique et aurait l’avantage de la neutralité… malheureusement l’âge ne compte pour rien dans cet affaire, comme nous l’avons écrit dans cet article sur l’âge ressenti.

Nous savons bien qu’il existe des athlètes de 90 ans et des vieillards de 60… Quant aux centenaires dont les innombrables printemps forcent toujours l’admiration, ils sont souvent en bien meilleure forme que nombre de leur cadets de 10 ou 20 ans de moins !

Comme toujours lorsque l’on cherche à identifier une catégorie de personnes, l’enjeu principal est de ne pas sti-gma-ti-ser…On se souvient de l’idée d’un déconfinement retardé pour les personnes âgées. A peine évoquée, cela a suscité, à juste titre, le mécontentement des dites personnes tant leur âge ne signifie rien de leur façon de vivre ou de la fragilité de santé.

Halte aux euphémismes !

A l’instar des techniciens de surface, on cherche souvent à masquer derrière un mot aussi creux que vague une réalité humaine limpide : chaque jour qui passe nous rend un peu moins jeune…

Le plus galvaudé de tous, me semble-t-il, est celui de senior. Si vous êtes sportif professionnel, c’est à partir de 20 que vous obtiendrez ce titre. En entreprise, entre 30 et 40 selon votre degré de performance… Pour ce qui est de la vie courante, c’est un grand fourre-tout qui regroupe les personnes de la pré-retraite à 100 ans et plus !

J’aime bien le mot “vieux”. Peut-être à cause de la chanson de Brel qui exprime tellement bien la poésie et la fragilité de cet âge. Puisque l’on parle des enfants, des jeunes, des adultes pour distinguer -à la louche- ces groupes de personnes d’âges similaires, “vieux” me parait est défendable. Mais j’entends bien qu’il a (hélas) une connotation péjorative et que ce n’est pas forcement ainsi que les intéressés souhaitent être désignés… 

Alors on dit “personne âgée”, c’est plus poli…
Sinon, j’aime assez “aînés” qui donne un ton fraternel au relations si belles qui se tissent entre les générations.

Je n’ai pas répondu à la question… ç’aurait été trop facile !

Cela m’intéresserait de connaître votre avis, n’hésitez pas à partager quelle est selon vous le terme le plus juste !

Retrouvez nous sur

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on linkedin
Partager sur LinkedIn
Share on email
Partager par email